Tuesday, December 27, 2005

Deux de nos médecins utilisent la science, la musique et la littérature pour toucher l’humanité

 

"Toute aventure humaine, quelque singulière qu'elle paraisse, engage l'humanité entière."
Sartre (Jean-Paul)

 

Dr Jean-Robert Léonidas et Dr Smith Gold Dorval, deux amis d’enfance, deux co-citadins, deux compatriotes, touchent l’humanité toute entière quand tous deux se sont aventurés en dehors de la science médicale pour nous faire goûter leurs œuvres littéraires.  Le premier a récemment publié Les Campêches de Versailles et le second La Musique et Ma Vie et Musical Journey

 

Chose curieuse au sujet de ces médecins est leur amour incontesté pour la musique.  Dr Dorval, psychiatre, discute en fait  dans son livre l’importance significative de la musique dans certaines modalités thérapeutiques.  Même si Dr Léonidas ne semble pas avoir utilisé son amour du piano et de la flûte en vue de renforcer sa pratique d’endocrinologie et de médecine interne, je suis sûr que par instinct artistique il s’en s’est servi pour trouver « the groove » entre lui et ses patients, cette interaction, ce terrain d’entente dont les musiciens parlent tant quand ils interprètent leurs œuvres musicales devantleur auditoire préféré.

 

J’ai pas encore lu le dernier ouvrage de Léonidas ; mais je parie que cette aventure dans les méandres de la littérature  ne sera pas vaine pour l’humanité, de même que l’œuvre de Dorval qui, avec un style attrayant, parfois subtile, nous fait revivre les joies d’enfance que seuls des jérémiens typiques pourront éprouver à nouveau.

 

Léonidas n’est pas du tout à son coup d’essai.  Il a publié, outre ce roman, d’autres œuvres qui méritent l’attention des experts littéraires.

 

Quant à Dorval,  il a grâce à sa passion pour le piano  publié trois albums tirés de ses interprétations musicales et dans lesquels on retrouve ça et là certaines mélodies classiques haïtiennes exécutées avec brio par le médecin artiste.

 

Qui a dit que les scientifiques étaient des personnalités à esprit rigoureux, dépourvus d’émotion ou de passion ? Albert Einstein, le fameux mathématicien et théoricien, était un passionné de la musique qu’il écoutait et jouait pendant ses moments de relaxation.

 

Léonidas et Dorval savent tout autant combiner la science et les arts pour toucher nos cœurs !

 

(Cliquez sur les caractères en bleu indigo ( liens) pour plus de détails sur Léonidas et Dorval)

Un pays qui s’enfonce davantage dans le pétrin ?

A voir ce qui se passe maintenant sur la scène politique d'Haiti, il semble que le pays s’enfonce davantage dans le pétrin.  Le gouvernement intérimaire était supposé conduire la barque du pays à  bon port, mais il s’est révélé un capitaine dégueulasse qui ne peut pas faire la différence entre le bâbord et le tribord, la poupe et la proue. Il ne peut même pas détecter les écueils au milieu de cette mer agitée malgré la présence d’un phare puissant- l’international.  Qui pis est, ce capitaine ne sait même pas quand lâcher du lest devant l’imminence du naufrage de la barque nationale.  

Ce gouvernement de transition n’a  rien apporté de bon au pays : la gabegie administrative est à son comble ; les violations des droits humains se sont empirées selon l’ONU, des juges sont révoqués malgré leur inamovibilité, des prisonniers sont gardés en taule sans être accusés de quoi que ce soit ; la sécurité est quelque chose d’aléatoire et des gens meurent pour des raisons des plus ésotériques.

 

Certains candidats se présentant aux prochaines élections - si élections il y aura - sont même impliqués dans le commerce de la drogue, selon des sources en provenance du grand pays voisin. Y compris des membres de l'actuel gouvernement de facto!!!

 

Des messes pour je ne sais quoi sont célébrées à tort et à travers, les uns suppliant Dieu pour qu’il apporte ce que déjà ils ne vont point accepter, les autres invoquant le Tout-Puissant de manière hypocrite et cynique pour un changement incertain et lointain.  Alors les plus cyniques laissent entendre que Dieu devrait détruire ce pays comme il l’avait fait contre Sodome et Gomorrhe.

 

Mais moi je dis que ce n’est pas le pays tout entier qui devrait être puni.  Dieu devrait plutôt nous aider à détecter ces leaders qui travaillent pour leurs propres intérêts personnels afin qu’ils soient écartés pour toujours de la scène politique.  J’espère que les prochaines messes seront chantées à cette fin…pour que le pays ne tombe dans les abysses.

______________________________________

Note qui n'a rien à voir avec l'article d'en haut:  

 

Quand deux soldats d'origine haïtienne tombèrent en Irak en septembre dernier, le père de l'un d'eux aurait confié à Miami Herald que son fils avait toujours rêvé d'être un "chef".  Je me demande si certains jeunes haïtiens en embrassant la carrière militaire aux États-unis ne pensent pas q'un militaire américain est comme en Haïti un "chef" qui fait et défait. Il vaut mieux qu’ils se détrompent si mon soupçon est réel, car un militaire (soldat) dans la société américaine n’est pas du tout regardé comme « chef » mais bien tel qu’un individu payé pour sécuriser le pays américain ( ce qui est noble) ou bien afin d’aller faire bien des fois la sale besogne des politiciens américains.